Le Mailhol

Autrefois en Languedoc, on appelait « Mailhol » (prononcer mayol) la «vigne jeune », le « plantier ».

«Le Mailhol » est la reconstitution du vin de St Georges d’Orques au XVIIIème Siècle avec les cépages de cette époque (oubliés depuis le phylloxéra).

En 1710, ce Cru, souvent comparé aux vins de la Haute Bourgogne (Côte de Nuits), était réputé et commercialisé jusqu’en Russie.

Après de patientes recherches d’archives, nous avons, en 1998, complanté une vigne avec ces variétés aujourd’hui disparues comme les oeillades grises et noire l’aspiran noir et gris…. Tout le travail a été réalisé à l’identique (plantation en foule, date de récolte, vinification, élevage).

Sa robe est d’un beau grenat profond, ourlée dans ses premières années de reflets violines. Le nez surprend par sa palette à la fois de fleurs et de petits fruits rouges sauvages. Plus léger en alcool, et différent de beaucoup de vins modernes à la perfection un peu « lisse », il est la traduction d’une formidable symbiose entre le terroir et la vigne qu’il porte.

Accord  : Toutes viandes blanches et rouges, rôties ou en sauce , et même sur une fricassée d’écrevisses.

Service  : 13-14 °

Garde  : 6 ans nous paraît être un minimum. Il devrait atteindre les 10 ans sans problème.

Le Mailhol